Gérard Olivier

Biographie

« Travaille, travaille sans relâche, viendra l’année, le jour, l’heure où tu cloueras la joie au front de ta demeure. »

Gérard Olivier, poète écrivain né à Paris

Gérard Olivier né dans une famille modeste, se révèle être au cours de sa scolarité un sujet rêveur, inventif et dissipé qui mène plusieurs actions simultanément et qui choisi délibérément d’entrer dans la vie active, plutôt que de poursuivre ses études.

Après avoir obtenu son CEP, il entre dans une entreprise de décoration, réputée pour la qualité des travaux qu’elle réalise, où travaillent son père et son grand-père, pour une clientèle constituée de grands couturiers, d’artistes, d’antiquaires et de familles fortunées hors du commun.

Ainsi, fait-il d’heureuses rencontres avec des personnalités exigeantes, au goût raffiné, dont le comportement quelque peu extravagant évoque pour lui autant de voies qui mènent de la réalité quotidienne à la quête de la perfection artistique.

Concomitamment à ses activités professionnelles, il fréquente les milieux littéraires et cinématographiques où il fait notamment la connaissance de l’écrivain Charles-Alain Tarrancle, du romancier Jean Guirec, de la poétesse Hélène Desmaroux, du poète Jean-Pierre Rosnay, du peintre Marceau Constantin, du producteur de cinéma Léopold Schlosberg.

Il rencontre également Madeleine Sologne, actrice de théâtre et de cinéma d’une grande rigueur professionnelle et morale, qui l’influence dans ses écrits, et avec qui il se lie d’une fidèle et profonde amitié.

Il participe activement à diverses soirées poétiques : au Musée du Vieux Montmartre, au Club des poètes, au sein de différents cénacles et dans un petit cabaret du Marais où sur des tréteaux de fortune il dit ses poèmes et lit ses proses.

Dans le cadre de l’Association Poévision dont il est Président, il produit et écrit des textes pour des films de court métrage : « Il est mort », « Nameless », « Ces mondes qui passent… ». Il écrit également des textes pour des diaporamas projetés en public.

Wilfrid Beaulieu, directeur du magazine "Le Travailleur"

Gérard Olivier est publié dans diverses revues et collabore régulièrement pendant une dizaine d’années à l’hebdomadaire de langue française dirigé par Wilfrid Beaulieu : « Le Travailleur » diffusé à Worcester dans le Massachussetts aux U.S.A., aux côtés des signatures de Jean Dutourd et de Paul Guth.

Suite à la publication de ses articles et de ses poésies, il participe à de nombreuses émissions radiophoniques et fait quelques apparitions sur les plateaux de télévision.

- Gérard Olivier est sociétaire de la Société des poètes français


Prix :
- Prix Victor Hugo 2018, décerné par la Société des Poètes et Artistes de France.
- Médaille d’Argent au Concours de Poésie 2018 décernée par l’Académie de Jeux Floraux de Toulouse.

Publications :
Au fil du temps... Recueil.
(Éditions Les Poètes Français 2018)

Un Papillon dans la nuit Roman.
(Éditions GUNTEN 2013)

Secrets d’invisibles Roman.
(Éditions GUNTEN 2010)

Sur les sentiers de la vie Contes, micro-fables et Poésies diverses.
(Édition originale Poévision 2003)

Gustave, Eusèbe, Noémie et les autres Petites proses.
(Édition originale Poévision 1996)
2ème édition (Éditions GUNTEN 2012)

Long est le temps Poésies.
(Éditions de la Grisière dirigée par Jean Orizet
Co-fondateur de la revue Poésie 1- 1970)

© 2010 Gerard Olivier Informations légales

Conception, réalisation : Conceptimedia